AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Celle qui affronta l'abîme

Aller en bas 
AuteurMessage
Liosalfar
Floral Fairy
avatar

Nombre de messages : 793
Age : 30
Age : 18 ans
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Celle qui affronta l'abîme   Sam 24 Sep - 18:10

Voila un très beau conte japonais...

Au Japon, où des dragons plus féroces que ceux de Chine régnaient sur les éléments, un conte magnifie la bravoure d’une femme qui affronta l’un d’eux.

Il y a bien longtemps, un empereur exila l’un de ses plus fameux guerriers aux îles Oki, perdues dans la tempétueuse mer du Japon. On ne sait en quoi constituait l’offense, mais elle n’était pas forcément des plus graves, l’empereur ayant subitement contracté une maladie qui le rendait d’humeur changeante.
Quoiqu’il en soit, le samouraï fut conduit sous bonne escorte jusqu’au lieu de son exil, contraint d’abandonner sa fille Tokoyo, belle comme le chrysanthème et vigoureuse comme l’acier de son épée.
Le jeune fille s’affligea beaucoup, mais bientôt, elle partit courageusement à la recherche de son père. Toute seule, pendant des semaines, elle suivit les côtes de la grande île de Honshu, jusqu’à la province de Huki, dans le Nord. Là, du haut d’un rocher, elle aperçut les contours, à peine visibles dans les embruns, de l’île où son père était retenu prisonnier. Mais elle ne trouva pas un marin qui acceptât de l’emmener là-bas, chacun savait que des dragons fréquentaient ces parages inhospitaliers.

La nuit se fit et Tokoyo, à la faveur de l’obscurité, s’empara d’une barque de pêcheur. Pendant des heures, elle rama, luttant contre les vagues. La lune se coucha, le Soleil se leva, elle ramait encore. Elle ne parvint à destination que le lendemain soir. Sur la côte rocheuse où elle débarqua, elle trouva un sentier taillé dans la falaise et marcha jusqu’à un petit temple où elle s’endormit.

Le matin suivant, Tokoyo fut réveillée par des pleurs dans le lointain. Aussitôt, d’un pas décidé, elle se remit en chemin jusqu’à un promontoire battu par les vents où la route s’interrompait. Arrivée là, elle fut témoin d’une scène effroyable.

Une jeune fille en blanc se tenait au bord de la haute falaise surplombant la mer bouillonnante. Agenouillés à quelque distance, ses vieux parents ne retenaient pas leurs sanglots. Un prêtre, derrière eux, gardait la tête baissée.
Il expliqua qu’il s’agissait d’un sacrifice. Chaque année, les habitants de l’île offraient une jeune fille au dragon Yofuné-Nushi, seigneur des abîmes et maître des orages, pour qu’il ne leur envoie pas de tempêtes.

Sans hésiter, Tokoyo se proposa à la place de la jeune fille. Elle revêtit le blanc kimono de cérémonie, et, un poignard entre les dents, elle se jeta hardiment dans les vagues qui se fracassaient contre la falaise.

Elle se laissa couler dans les profondeurs glauques, nageant avec la même énergie que dans son enfance, lorsqu’elle plongeait en compagnie des pêcheurs de perles de sa province. Au fond de la mer, elle se retrouva devant l’entrée d’une caverne flanquée d’une remarquable statue de l’empereur qui avait banni son père. Et, jaillissant de l’ouverture, un serpent ondulait, les griffes acérées comme des poignards, les écailles lumineuses.
A toute vitesse, il glissa vers elle, les yeux allumés de fureur et de convoitise. Mais Tokoyo frappa la première, lui enfonçant son poignard dans l’œil ; à demi aveugle, le dragon fit un bond maladroit dans sa direction. Elle frappa derechef. Et ce fut tout : le dragon s’effondra et ses replis flottèrent au gré des courants.

Animée d’une force surhumaine, la jeune fille le saisit d’une main, de l’autre s’empara de la statue, puis fit en sorte de remonter à la surface.
Quand le prêtre et les autres assistants la virent apparaître au dessus des vagues, ils coururent au rivage et lui tendirent des mains secourables.

L’histoire finit miraculeusement et de manière étrange. Tokoyo fut conduite avec son butin devant le seigneur de l’île qui honora grandement sa bravoure. Il envoya des messagers raconter son exploit à l’empereur et l’on comprit alors ce que la statue signifiait. Objet d’un maléfice et jetée au dieu des mers, elle était à peine sortie de l’eau que l’empereur recouvra la santé. Plein de gratitude, il réunit la jeune fille et son père et leur accorda la permission de rentrer dans leur pays natal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiphereth
Souveraine aux yeux d'Or
avatar

Nombre de messages : 461
Age : d'Or
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Sam 24 Sep - 19:31

C'est vraiment très beau. Merci Liosalfar pour cette légende wub wub wub
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/nenya/
Liosalfar
Floral Fairy
avatar

Nombre de messages : 793
Age : 30
Age : 18 ans
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Mer 5 Oct - 17:44

Je suis contente qu'elle te plaise, perso, elle m'a plue du premier coup d'oeil... happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiphereth
Souveraine aux yeux d'Or
avatar

Nombre de messages : 461
Age : d'Or
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Mer 12 Oct - 22:37

Oui, je trouve ça vraiment magnifique !! Où trouve tu de si jolies légendes ? J'aimerais tellement en connaître plus !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/nenya/
Liosalfar
Floral Fairy
avatar

Nombre de messages : 793
Age : 30
Age : 18 ans
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Ven 14 Oct - 11:47

Ma mère possède la collection des mythes et légendes, qui ont été éditées par les éditions Time Life il y a un certain temps... Je ne sias pas si ils existent encore....

Il y a plein de thèmes : Gnomes et nains, elfes et fées, Dragons et serpents (celui où j'ai trouvé cette histoire... ), le livre des commencements, les légendes du roi arthur.... Bref, c'est passionnant, et ces livres arrivent à rassasier ma curiosité pendant quelques jours ^^ happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiphereth
Souveraine aux yeux d'Or
avatar

Nombre de messages : 461
Age : d'Or
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Ven 14 Oct - 12:26

*La petite Tiphereth prend la liste de cadeaux qu'elle a commandé au papa noël .....* dent dent dent

Je crois que je vais aller voir chez Mollat très bientôt ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/nenya/
Liosalfar
Floral Fairy
avatar

Nombre de messages : 793
Age : 30
Age : 18 ans
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Mer 19 Oct - 13:45

Lol !!! dent

Alors, dis moi si ils existent encore, enfin, ça m'étonnerait, c'était quelque chose du style "Altaya", vu que nous avons aussi une collection de bouquins de cuisine, et des tas d'autre trucs différents comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiphereth
Souveraine aux yeux d'Or
avatar

Nombre de messages : 461
Age : d'Or
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Ven 21 Oct - 12:50

Un autre conte japonais ^^

Conte d'attraper le tonnerre

C'est un conte du temps de l'Empereur Yûryaku: 5ème siècle du Japon.
En ce temps-là, Nara était la capitale du Japon.
Sugaru était un homme qui était au service de l'Empereur à la cour.
L'Empereur Yûryaku aimait beaucoup sa femme. Un jour, il caressait tendrement sa reine dans son lit. Tout à coup, Sugaru est entré à l'étourdie dans la chambre de l'Empereur. L'Empereur a été tout confus. En même temps il a été un peu en colère.
Soudain, un grand tonnerre a grondé. L'Empereur avait un sentiment un peu méchant vers Sugaru. Il lui a dit pour cacher son embarras et sa mauvaise humeur, "Sugaru, vous, vous pourrez ramener le tonnerre ici?"
Sugaru a répondu, "Oui, mon maître, je pourrai le ramener."
L'Empereur lui a demandé, "Bien, allez, et ramenez-le."
Sugaru est sorti du Palais. Il est allé à cheval. Il a ceint sa tête d'un bandeau rouge et tenu solidement un petit drapeau rouge à la main.
Sugaru est passé dans un petit village et enfin est arrivé à la ville Karu-no Morokoshi.
Sugaru a dit à haute voix au tonnerre, "Ecoutez! Le tonnerre dans le ciel, l'Empereur vous appelle."
En lançant son cheval, Sugaru a crié encore. "Même si vous êtes le dieu de tonnerre, vous ne pouvez pas refuser son ordre, n'est-ce pas?"
Quelque moments après, Sugaru a trouvé le tonnerre tombé sur la terre. Immédiatement, il a appelé un prêtre et il a posé le tonnerre sur un palanquin. Le tonnerre est transporté au-devant de l'Empereur.
Sugaru lui a dit d'un air fier, "Empereur, le voilà! Regardez-le! Je l'ai ramené ici."
Alors, le tonnerre a tout d'un coup brillé en flamboyant. L'Empereur a été terrifié de le voir. Il a fait beaucoup d'offrandes au tonnerre et l'a fait reposer à sa place où il était tombé.
On a nommé "Ikazuchi-no Oka": "la colline du tonnerre", cette place située dans une ville Asuka de la préfecture Nara.
Quelques années après, Sugaru est mort. L'Empereur a regretté sa mort. Il a ordonné d'exposer son cadavre pendant 7 jours. Il a dressé un tombeau à Sugaru où le tonnerre était tombé. Il y a écrit des mots qui célébraient Sugaru, et encore ajouté des mots: "Le tombeau de Sugaru qui attrapa le tonnerre."
Dans le ciel, le tonnerre a aperçu ce tombeau et lu ces mots. Il a été furieux.
En retentissant si violemment et si haineusement, il est retombé en tonnant sur la terre. Il a écrasé le tombeau du pied. Mais son corps a été coincé dans la crevasse du tombeau. Il a été rattrapé!!
L'Empereur a appris cet événement et fait tirer son corps d'une crevasse. Il a été sauvé!
Pendant 7 jours, le tonnerre restait sur la terre. Il était dans la lune.
L'Empereur a ordonné à ses serviteurs de dresser le tombeau à Sugaru encore une fois. Il y a fait écrire quelques mots sur le pilier du tombeau: "Le tombeau de Sugaru qui attrapa le tonnerre quand il était en vie, et aussi une fois mort."
La, voilà, c'est la source d'histoire de la colline située à Asuka de la préfecture Nara. Elle a été nommé "Ikazuchi-no Oka (la colline du tonnerre)."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/nenya/
Tsukki
Lune silencieuse
avatar

Nombre de messages : 1478
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Ven 21 Oct - 20:25

Comme quoi il ne faut pas préjuger de sa force... clin

moon

_________________
# Carpe Diem #
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukki.free.fr
Tiphereth
Souveraine aux yeux d'Or
avatar

Nombre de messages : 461
Age : d'Or
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   Lun 24 Oct - 15:19

C'est eaxct, Tsukki, il ne fait jamais se croire plus fort ..... car la force, même la plus puissante, est toujours surpassée; et on ne reste jamais LE plus fort : tôt ou tard, maladie, vieillesse et mort nous prennent cette force, alors, au final, celà n'aura servi à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20six.fr/nenya/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celle qui affronta l'abîme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celle qui affronta l'abîme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que ressentiriez-vous si votre vie était exactement celle dont vous rêvez !
» Fiche d'inspection à compléter en même temps que celle de renseignements, est-ce normal?
» Suis-je vraiment celle que je crois être ?
» HA ben elle est bonne celle là alors !
» Notre société est-elle différente de celle du Moyen-Âge ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*~Forum Mythes & Légendes~* :: LE TEMPLE D'EPHESE :: Mythologies et Légendes-
Sauter vers: