AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A Dieu, adieu ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gaëlle
Maître des Sortilèges avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 17/03/2005

MessageSujet: A Dieu, adieu ...   Mer 27 Sep - 23:18

Les louves rôdent au delà des longues plaines gelées d’orgueil.

Même les corbeaux, messagers d’Odin se terrent dans les soubresauts des mille cavernes des enfers limpides, glacés, déserts.

Quelques fois encore, les jeunes femmes descendent en cortège des houppelandes blanches, Walkyries assoiffées de vengeance, qui n’attendent qu’un seul signe de ce destin incongru.

Les lourds drakkars dansent, insaisissables, sur les lames de fond, qui heurtent la banquise, alors que se perdent les incertaines intuitions, au devant des brumes du Nord.

Nuées fumantes, lourdes de remords, glissent sur les crêtes dressées de nos terribles sentences, alors que le marteau de fer, hésite quelques instants, dressé vers des cieux pleins de ires, avant de trancher les chairs, dans un bruit de bois mort.

La tête roule dans un souffle court, sur la neige éclaboussée, destin funeste d’un danseur de lune, au delà des éphémères espérances d’une douloureuse complainte déjà gelée, avant même de naître, avant même de n’être…

Juste le vent dans les voiles des navires, qui claquent dans les blizzards dévastateurs. Ils annoncent l’hiver, implacables messagers d’un temps qui passe, qui passe, qui trépasse.

Barbe déjà longue, trop blanche de givre, et les yeux perdus dans le lointain d’un infini, déjà dépassé.

Les dés roulent, ivres et libres, avant de glisser sur une face abrupte, à la croisée des chemins de nos douloureuses perditions. Joutes incessantes entre les derniers arcanes, sous les combats des archanges, dans la grisaille bleutée des jours qui se perdent à leur tour.

La lune éclaire encore le cimetière. Décharnées métaphores qui gisent, inexpertes, dans les vagues de nos sombres nuits d’ivresse, alors que nous hantent trop souvent nos derniers conciliabules.

La Mort sourit, trop humaine, préparant déjà son bras décharné, qui s’arme pour jeter à son tour un dévolu ironique, sur une vie ... qui ne l’est déjà plus tout à fait.

La mort dans l’âme, je ris, de ces déconvenues outrancières, en regardant le manège d’une cohorte incrédule, qui se disperse en errance, sur les bien mornes plaines.

Sourire sadique d’un cheval mort, qui pèse déjà sur le délicat équilibre des forces, désaxées.

Que de larmes à venir, au delà des insouciances maladroites, et fleurissent déjà, les roses aux noirs pétales.

Si la vie vaut encore quelque chose, dans ce monde de dupes, à combien se monnaye t elle, sous les haros de ces pauvres hères livrés aux hyènes haineuses ?

Glisse, immoral, le cercueil blanc de la jeune ballerine, dernier catafalque d’une vie qui s’enfuit dans les fragrances des fleurs coupées, déjà mortes, étranges épitaphes au glas de mon trépas.

Grands cœurs malades, les légions sclérosées se hissent sur le contrefort de leur peine, étendard sanglant et levé, je ris de leur désillusion.
Claquent les dents, harpies en charpies de ces derniers compagnons, qui fuient les crocs de leurs âmes … déjà bien en peine.

Les louves se rapprochent, cirque concentrique qui se fige un instant comme l’ombre des prédateurs, larmes amères de ces restes d’hommes, qui croyaient encore un peu à la beauté du Monde, à la valeur des songes.

Adieu compagnons d’infortune, là s’arrêtent vos prières, lentes agonies aux confins des sordides espérances, filent vos vies qui défilent le lent écheveau de vos ultimes illusions.

Mur de poussières glacées, dans les brumes de vos cauchemars, le soleil n’existe plus, l’amour vous quitte doucement, asséchant à jamais vos veines inutiles.

Cœurs en peine, je vous plains, dernières épitaphes, sur les sentes gelées de vos jardins secrets.

A Dieu, adieu ... le Diable n’est plus très loin.

Mille bises
Gaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpentes-et-songes.forumactif.com/index.forum
Say Saniru
Rêveur Douceur
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 28
Age : 16
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: A Dieu, adieu ...   Jeu 28 Sep - 15:56

perso c'est..... Shocked renversant! moi j'adore énormément =D wub et sa résume bien certaine chose que je pense ,vraiment magnifique fl et on voit que tu semble adorer les dieux nordiques, non? =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle
Maître des Sortilèges avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 17/03/2005

MessageSujet: Re: A Dieu, adieu ...   Jeu 28 Sep - 19:02

Kikou Say,

Oui j'aime les Dieux, tous les Dieux, car ils ont été créés par l'Homme, et qu'ils le protègent en retour.

Parceque l'Homme, dans son infini orgueil, n'a jamais autant admis sa propre faiblesse, que dans l'acte de construire son Panthéon ... en remettant son unique destin entre les mains d'Êtres qui n'existent que dans son imaginaire.

Les Dieux restent les voûtes de notre Imaginaire... ultimes remparts de notre Fantaisie.

Mille bises
Gaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpentes-et-songes.forumactif.com/index.forum
Liosalfar
Floral Fairy
avatar

Nombre de messages : 793
Age : 30
Age : 18 ans
Date d'inscription : 25/09/2004

MessageSujet: Re: A Dieu, adieu ...   Jeu 5 Oct - 14:05

C'est merveilleux, Gaëlle ! Toujours aussi beau ! J'aime vraiment énormément tes textes, et je ne me lasse pas de les lire, re-lire et re-relire...

Merci de publier tes textes formidables !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle
Maître des Sortilèges avatar

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 17/03/2005

MessageSujet: Re: A Dieu, adieu ...   Dim 8 Oct - 12:01

kikou,

Heu ... merki !!! wub
c'est gentil tout plein en fait ...
Pour une fois que je ne sais pas quoi dire ... lol LOL

Mille bises
Gaëlle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpentes-et-songes.forumactif.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Dieu, adieu ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Dieu, adieu ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nom de Dieu
» Hindouisme un Dieu où plusieurs Dieux?
» Le Paradis, le Ciel, la Béatitude éternelle en Dieu
» Horloge et son Horloger , la preuve mathématique de Dieu
» Beguines : femmes veuves consacrant leur vie à Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*~Forum Mythes & Légendes~* :: LES 3 PYRAMIDES :: Le Papyrus Enchanté :: L'Arc en Ciel à Poèmes-
Sauter vers: